J’ai la diarrhée

La diarrhée est l’émission soudaine et fréquente de selles plus ou moins liquides.

Qu'est-ce que c'est ?

L’émission soudaine et fréquente de selles plus ou moins liquides. Si elle dure moins de dix jours, elle est considérée comme aiguë.

Est-ce à risque ?

La perte hydrique (en eau) et en sels minéraux peut avoir des répercutions très importantes sur l’état de santé d’une personne surtout si elle est fragile (enfant en bas âge, personne âgée …) et doit être toujours prise au sérieux en cas d’absence d’amélioration voire d’aggravation.

Est-ce contagieux ?

La diarrhée aigüe est pratiquement toujours virale (rotavirus dans 70-80 % des cas) et épidémique. Chaque hiver, elle se développe sous forme d’épidémie et à l’origine de 1 million à 2,5 millions de consultations en médecine générale.

À quoi faut-il être particulièrement attentif ?

La perte hydrique doit être rapidement jugulée par la prise de liquide salée riche en sels minéraux et contrairement à une rumeur  pas obligatoirement riche en sucre.
La survenue de nausées et de vomissement ne facilite pas l’hydratation et l’alimentation pourtant nécessaire, les vomissements aggravant d’autant plus la perte hydrique.
Une perte de poids de plus de 4%  est considérée par les médecins comme préoccupante.

Que faut-il savoir ?

Les sels minéraux sont très importants pour le bon fonctionnement des cellules. Une perte trop importante entraîne des dysfonctionnements potentiellement graves. Lors d’une diarrhée, la perte des sels minéraux est massive et accélérée par la pathologie. Les selles s’enrichissent dangereusement en eau et en sels minéraux au détriment du corps.

Quels sont les signes à prendre en compte ?

La durée de l’épisode doit être inférieure à 10 jours. Une diarrhée ne dure en général chez une personne en bonne santé  que 4 jours, et guérit spontanément.
Elle peut par contre entraîner en dehors de la diarrhée et des nausées et vomissements, un épisode fiévreux, et s’accompagner de douleurs abdominales.
La survenue de sang dans les selles, d’une diminution de la quantité des urines, d’une apathie, d’étourdissement, d’une sensation de soif … comme la prolongation des symptômes doivent orienter dans les meilleurs délais vers la consultation.
Attention, si la diarrhée touche systématiquement et dans un même temps tous les membres d’une collectivité, il peut s’agir du signe d’une toxi-infection.  Le médecin doit en être informé, afin de déclencher si nécessaire une alerte sanitaire.

Que peut-on faire en attendant de voir si nécessaire un médecin ?

Il faut absolument favoriser l’hydratation en prenant des liquides salés, voire si possible, un liquide de réhydratation, en début par petites quantités et régulièrement afin d’éviter les vomissements, puis en augmentant dès que possible l’apport. Contrairement à certaine croyance, une alimentation pauvre en graisse peut être rapidement (dans les 4 heures) réintroduite.

Que peut-on faire pour prévenir la propagation ?

Une hygiène des mains par leur lavage à l’eau chaude et au savon avant ou après tout contact avec une personne potentiellement contagieuse, comme avant de préparer un repas, ainsi que le séchage des mains avec un papier jetable sont nécessaires.
En cas d’impossibilité d’un lavage efficace à l’eau et au savon, l’utilisation d’un gel hydro alcoolique est utile.

 

Source/Auteur : Jean-Michel MROZOVSKI
Date : 2014
Propriété exclusive de Pharmodel Group
Reproduction interdite